Attaque devant l’entrée d’une maison iséroise

Dans la nuit du 3 au 4 septembre, dans le Trièves (Isère), un troupeau a été attaqué sur parvis d’une maison de particulier.

Il a eu la surprise de découvrir sa terrasse recouverte de sang, et 9 cadavres de brebis disséminées dans son jardin. Ce sont les brebis d’un éleveur voisin qui viennent d’être sauvagement assassinées.

Qui accepterait d’avoir des loups à l’entrée de sa porte ou dans son jardin ? Qui accepterait de trouver ce sinistre spectacle à son réveil ? Ce sont les défenseurs du loup qui vont venir nettoyer les dégats ? Ce sont eux qui vont venir ramasser les cadavres et achever les blessées, alors qu’ils sont bien au chaud à l’abri du loup dans leurs grandes villes ? Notre métier, c’est de garder et nourrir et soigner des brebis, pas de nourrir le loup.

Le loup est-il toujours un animal mystérieux, mythique, symbole de la Nature sauvage ? Est-ce toujours le même que celui que nos ancêtres ont exterminés au début du XXième siècle ?

FDO Drôme

About Fédération Nationale Ovine