La limite est franchie, le loup est dans la bergerie

Bilan 2019 de la prédation, toujours aussi lourd

10 486 animaux tuées 

3 464 attaques 

30 M€ de dépenses publiques

Alors que tout un chacun pensait les brebis en sécurité dans la bergerie, une attaque de loup est survenue en plein coeur du bâtiment d’élevage. Dans la nuit du 16 au 17 décembre 2019, à La Verdière dans le Var, les loups sont entrés dans la bergerie de Guillaume Menut de l’Earl LA RAPHELE, et ont égorgé 6 de ses brebis. Cette intrusion est confirmée par les services de l’Etat. Depuis 5 ans, cet éleveur a été confronté à plus d’une vingtaine d’attaques que ce soit dans les collines varoises où pâturent ses brebis ou dans les champs qui entourent sa bergerie.
Pour Claude Font, secrétaire général de la Fédération Nationale Ovine en charge du dossier prédation : « Avec cette attaque en bergerie, nous franchissons un cap. Force est de constater que le loup n’a pas un comportement naturel et ne craint plus la présence de l’homme. Nous demandons avec insistance à l’Etat de prendre enfin les mesures adéquates pour permettre aux éleveurs de protéger efficacement leurs troupeaux et d’exercer sereinement leurs activités d’élevage. Nous demandons simplement le droit de défendre nos troupeaux en cas d’attaque. »

About Fédération Nationale Ovine