Le plafond de loups à abattre fixé à nouveau à 19% en 2020

La FNO a obtenu la reconduction du plafond de 19% de loups à abattre par au  nom de la protection des troupeaux et tel que décidé lors de la révision du plan national loup à l’atteinte du seuil de viabilité de l’espèce fixé à 500 individus.

Ainsi le plafond initial est fixé à 17% de l’effectif de loups connu à la sortie de l’hiver 2019-2020 (et pas disponible pour l’instant). En cas d’atteinte précoce de ce nombre, un plafond supplémentaire de 2% est octroyé aux éleveurs pour continuer à défendre leurs troupeaux jusqu’à la fin de l’année. En 2019, le plafond total de loups autorisé était de 100 loups, dont 97 tués en réalité.

De plus, jusque-là, le préfet coordonnateur du plan national loup pouvait autoriser la poursuite des tirs de défense après atteinte de ces deux plafonds pour permettre aux éleveurs de faire face à la pression de prédation. Ce dispositif a été supprimé par le Conseil d’Etat le 18 décembre 2019, au motif que l’absence d’encadrement de cette possibilité par un plafond de loups à abattre représente un risque pour la viabilité de l’espèce en France.

La FNO a demandé aux services du préfet coordonnateur de trouver une solution juridique permettant de garantir le droit de défense permanent des troupeaux, malgré l’atteinte desdits plafonds.

About Fédération Nationale Ovine