L’Europe a tranché : «La mise à mort de loups ne sera autorisée que dans des cas exceptionnels»