Le travail fait en collaboration avec la Chambre d’agriculture, la Maison de l’élevage et la DDT a permis la reconnaissance d’une partie du Tarn en zone difficilement protégeable.

En effet, le préfet coordonnateur a signé le 5 avril l’arrêté fixant la liste des communes concernées dans les départements de l’Aveyron, du Tarn, de l’Hérault et de la Lozère.

C’est un soulagement pour les éleveurs ovins concernés puisqu’avec ce zonage, ce sont les particularités de l’élevage ovin tarnais qui viennent d’être reconnues. En effet, la densité ovine sur nos territoires, ainsi que la conduite des troupeaux en lot rendent la mise en place des mesures de protection compliquée et peu efficace.

Pour rappel, en cas d’attaque, les dégâts sont indemnisés dès lors que la responsabilité du loup est avérée, quel que soit le zonage.

Source : Le Paysan Tarnais

About Fédération Nationale Ovine