Dans les Hautes-Alpes, Barbara Pompili assure vouloir « protéger le loup et les éleveurs »